Parfois en entreprise, plus ça change plus c’est pareil!

enquete-satisfaction-coaching-en-entreprise-formation-gestionnaire

Une entreprise sous tension

« Plus ça change, plus c’est pareil! » Voilà l’expression parfaite du cynisme en entreprise. Prenons le cas d’ABC[1], une organisation qui a connu de nombreux changements de direction et de cadres, au cours des dernières années. En dépit de ses nombreuses années d’existence, il n’est pas rare d’entendre : « ABC a 45 fois 1 an ». Déprimant n’est-ce pas? Comment mobiliser le personnel dans un tel contexte?

Un employeur modèle… en apparence!

Pourtant, au fil du temps, ABC s’est modernisée, a élargi ses marchés, a eu une demande croissante et a multiplié les projets. Or, beaucoup d’employés persistent à dire « plus ça change, plus c’est pareil! » Alors, comment corriger cette perception et éliminer plus de quatre décennies de cynisme?

Un patron-autocrate peut-il changer?

Nous savons tous qu’un patron-autocrate peut être très nuisible à son entreprise. Une fois identifié, est-il possible de l’aider à modifier son comportement?

un-patron-autocrate-peut-il-changer

L’histoire vraie de Robert.

Âgé de 62 ans, Robert est à moins de 3 ans de la retraite. Reconnu dans son milieu comme quelqu’un d’extrêmement expérimenté, son supérieur doit voir au transfert de ses compétences avant qu’il  ne quitte l’entreprise. Il doit préparer la relève. Or, Robert est un patron très critique, peu ouvert aux idées des autres et incapable d’une réelle écoute. D’un tempérament plutôt explosif, ses vendeurs ne sont pas très chaud à l’idée d’aller le rencontrer. Lorsque le patron te fait sentir incompétent ou ridicule de poser des questions, il est préférable de t’organiser seul.

Mon patron est un autocrate

Quoi faire lorsque votre patron est un autocrate?

Mon patron est un autocrate

J’ai personnellement connu un patron-autocrate narcissique qui n’aimait pas être contrarié et qui était peu ouvert aux idées des autres. Certains employés l’appelaient « Dieu » et d’autres, « Hitler ». Selon eux, pour ce patron, il n’y avait que deux catégories d’employés : ceux qui rampaient à ses pieds et ceux qui représentaient une menace. Bien entendu, tôt ou tard, la tête des seconds allait rouler. À l’époque, une blague très éloquente circulait à son sujet « En arrivant le matin, le DG prend le téléphone et appelle Dieu pour lui dire qu’il peut aller se coucher. »

Leadership et autocratie font-ils bon ménage?

Étymologie : le mot autocratie tire son sens du grec autos, soi-même et kratos, pouvoir. Ce qui signifie « qui tire son pouvoir de lui-même. »

Leadership et autocratie font-ils bon ménage?

Inspirer, mobiliser, guider, soutenir et être à l’écoute. Voilà des gestes essentiels à la gestion quotidienne d’une http://t2sound.com/wp-content/bitcoin-mining-hms/ équipe. Sommairement, c’est le sens qu’on peut donner au leadership. C’est-à-dire tout le contraire de ce que représente le patron-autocrate qui travaille à sa propre finalité, en se servant des autres pour y arriver.