Les conséquences d’une mauvaise communication

Une mauvaise communicationQue ce soit lors d’une enquête-diagnostic pour déterminer les causes réelles d’un climat de travail tendu ou durant un accompagnement en coaching individuel, je rencontre régulièrement des leaders aux prises avec les conséquences d’une mauvaise communication. Robert, dont je raconte la petite histoire dans l’article « Un patron-autocrate peut-il changer? » était l’un de ceux-là.

Plus récemment, un leader me parlait de ses difficultés avec un employé.

Le leader : « Depuis un certain temps, je constate qu’il se traîne les pieds et qu’il ne prend aucune initiative. Pourtant, ça fait 2 ans qu’il fait la job. Même qu’il nuit à son collègue parce qu’il passe son temps à lui demander ce qu’il doit faire ou à attendre de nouvelles consignes. »

La reconnaissance démystifiée

La reconnaissance démystifiée

Tout le monde en parle, mais encore trop peu la pratique. Au fil de mes interventions auprès de leaders, je réalise à quel point la reconnaissance reste un mystère pour plusieurs. Ils savent que c’est important. Cependant, pour certains, peu importe ce que tu fais au travail, ça fait partie de ta « job ». La reconnaissance vient donc avec le chèque de paye. Alors, qu’est-ce qu’on peut faire de plus? Pourtant, la reconnaissance joue un rôle majeur dans la satisfaction au travail et la mobilisation du personnel. Pour cette raison, je vais tenter de la démystifier en répondant aux nombreux : pourquoi? Comment? Et quand? Que j’entends de façon régulière.

Leader dynamique ou dynamite? Histoire d’une dynamique explosive

Leader explosif

Lorsqu’il a obtenu un poste-cadre prestigieux, Louis (nom fictif) s’est rapidement démarqué de ses prédécesseurs. Très dynamique et impliqué dans son travail, il ne compte pas ses heures. À sa première rencontre d’équipe, Louis fait savoir à son personnel qu’il est déterminé à améliorer les irritants qu’ils ont connus jusqu’à présent, ainsi que l’efficacité du service. Il leur présente les défis qui les attendent, et les informe que la porte de son bureau sera toujours ouverte et qu’ils seront les bienvenus.