Avec le PACME, la Covid-19 devient une opportunité à saisir

Avec le PACME, la Covid-19 devient une opportunité à saisir

Soyez honnête, avant que la pandémie frappe et vienne perturber nos vies, tout n’était pas parfait dans votre entreprise. Pour preuve, selon un sondage de Mercer (2011), un peu plus d’un travailleur canadien sur trois (36 %) songe sérieusement à quitter son organisation.

C’est fini le temps où l’on pouvait tenir pour acquis qu’il y aura toujours quelqu’un pour faire le travail. Préserver ses ressources humaines devient un défi quotidien. Parce que le facteur humain est devenu un avantage concurrentiel critique, avoir un personnel heureux ne va pas à l’encontre de la réussite en affaires. Bien au contraire, les entreprises qui ont pris ou qui prendront le virage d’une gestion plus humaine auront plus de chance de rester dans la course. Comme le souligne Nayar (2011) « en privilégiant son personnel, une entreprise construit de nouveaux et précieux avantages concurrentiels. »

Les entreprises doivent miser sur leurs leaders de proximité, ceux qui sont proches des opérations et du personnel. Toutefois, on se préoccupe peu de ces femmes et de ces hommes (contremaître, superviseur, chef d’équipe, et autres). À la question : Que s’est-il passé le jour où vous êtes entré en fonction? Mintzberg (2010) obtient, de l’un des participants à sa recherche, la réponse suivante : « On est censé comprendre la gestion par soi-même, comme le sexe, je suppose, habituellement avec des conséquences tout aussi négatives. »

Les sources de tension dans les équipes de travail

Pour mieux comprendre ce qui cloche dans certaines entreprises, en 2015, je réalisais une étude exploratoire dans le but de découvrir les sources de tension dans les équipes de travail. Entre autres, un des éléments importants qui en ressortait : la majorité des leaders visés par l’étude ne comprenaient pas l’importance de leur rôle. De plus, ils n’étaient pas réellement conscients de leur impact sur leurs employés, sur le climat de travail, ainsi que sur l’atteinte de leurs objectifs.

La mauvaise communication occupait le premier rang des causes de tension au sein des équipes de travail, avec un résultat 27,44 %. Pour ce qui du leader, il arrivait au second rang des causes de tension avec un résultat de 25,8 %. Ce résultat était fortement influencé par son attitude et le manque de soutien offert. Venaient ensuite ses faiblesses à coacher, à être rassembleur (consolider) et à gérer les employés et les situations difficiles (confronter).

Bien que ces données soient éclairantes, comment s’assurer d’avoir des leaders capables de relever les nombreux défis qu’exige le maintien d’un environnement de travail positif et stimulant pour les employés? C’est là le principal défi qui se pose aux entreprises.

Puisque mon étude avait comme principal objectif de répondre à la question : quelles sont les compétences clés du leader, pour favoriser le maintien d’un milieu de travail positif et stimulant pour ses employés? C’est dans cette optique, qu’à partir de l’analyse détaillée des résultats de mon étude, j’ai élaboré le programme de formation et de coaching, à distance, Les 7 « C » d’un leadership authentique et efficace : Choisir, Communiquer, Coordonner, Coacher, Consolider, Confronter et Contribuer.

Voici comment la Covid-19 vous offre une opportunité que vous devez saisir

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale offre, en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail, un programme de soutien financier direct pour favoriser la formation et l’implantation de bonnes pratiques en gestion des ressources humaines, et optimiser le fonctionnement des entreprises. Il s’agit du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME).

Sachez saisir l’opportunité qui se présente et offrez le soutien nécessaire à la consolidation des compétences de vos leaders de proximité. Le programme de formation et de coaching, à distance, Les 7 « C » d’un leadership authentique et efficace sera adapté au contexte de votre entreprise et aux besoins spécifiques des personnes visées.

Consultez l’offre gouvernementale et contactez un conseiller aux entreprises de Services Québec de votre région.

En bref, l’offre de soutien financier est de :

  • 100 % des dépenses de moins de 100 000 $
  • 50 % des dépenses entre 100 000 $ et 500 000 $

Les dépenses comprennent :

  • 25 $ / h pour l’employé
  • 100 % des honoraires du formateur/coach
  • Préparation, matériel pédagogique, équipement nécessaire pour la vidéoconférence (ex. : casque, micro, caméra, logiciel et autres), etc.

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. » Winston Churchill

Pour plus d’informations, contactez-moi : mplantin@objectifcoaching.com

Mario Plantin, M.Adm. CRHA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 9 =