Soyez plus qu’un leader… Soyez un bon coach

coach

Une fois qu’un leader a fait le choix éclairé de gérer du personnel, qu’il est conscient de son rôle et de l’importance de bien communiquer, il doit savoir ce qui suit. Les résultats de mon étude démontrent clairement que les employés souhaitent avoir un leader capable de les coacher. C’est‑à‑dire quelqu’un qui s’intéresse à leur développement continu et qui croit en leur potentiel. Pour l’entreprise, avoir des leaders-coaches c’est la garantie d’obtenir plus dans un contexte stimulant et valorisant. C’est un engagement auprès du personnel à offrir un cadre de travail respectueux et constructif. Pour le leader, être un bon coach c’est :

  • un engagement à supporter ses collaborateurs;
  • le désir de faire la différence et de les voir progresser;
  • faire confiance et croire en leur capacité de s’améliorer;
  • souhaiter les rendre encore meilleurs que lui;
  • le plaisir de les voir s’accomplir et de vivre des succès;
  • reconnaître les forces et les points à améliorer de chacun;
  • le courage de dire la vérité à la personne concernée;
  • la capacité d’établir des objectifs réalistes et adaptés;
  • encourager le partage, la collaboration et l’esprit d’équipe;
  • accorder à chacun sa juste place dans l’équipe;
  • un don de soi.

Coacher c’est tout ce qui touche à l’amélioration des compétences, à la reconnaissance des capacités, à l’encouragement, aux opportunités offertes et aux moyens utilisés pour y arriver. D’ailleurs, mon étude révèle que pour assurer un climat positif sur une équipe, le leader doit d’abord faire preuve de reconnaissance envers la contribution de chacun. Les participants à l’étude veulent entre autres choses, être impliqués dans les réflexions et que leur leader ait confiance en eux et en leur potentiel.

Des défis stimulants

Ce qui peut surprendre, c’est que les gens réclament plus de défis. Ils veulent être stimulés et mettre à profit leurs compétences en étant soutenus par de la formation, c’est ainsi qu’ils souhaitent se développer de façon continue. Bien entendu, les défis doivent être réalistes et à la mesure des employés visés. Ils doivent être ni trop dures, ni trop faciles. Ce qui implique que le leader doit bien connaître chacun des membres de son équipe et leurs motivations. Ainsi, le leader sera capable de responsabiliser davantage et d’encourager l’autonomie de ses collaborateurs.

Le leader-coach

Il est important de se rappeler qu’un leader qui est mal secondé; est souvent un mauvais coach. Il a lui-même démoli, souvent inconsciemment, ses collaborateurs. C’est pourquoi le leader doit développer sa capacité à être un coach. Pour y arriver, il peut se faire accompagner, suivre une formation pratique ou lire sur le sujet. Peu importe ce qu’il fera, ce qui compte c’est qu’il se comporte et qu’il soit perçu comme un coach par ses collaborateurs.

Vous avez besoin de conseils RH, n’hésitez pas à me contacter.

Qu’en pensez-vous? Laissez-moi vos commentaires.

Cet article vous a plu? Partagez-le en utilisant le média de votre choix (voir la liste ci‑dessous). Ainsi, vous contribuez à multiplier le nombre d’entreprises où il fait bon travailler. Merci!

Mario Plantin, M.Adm CRHA

 

Découvrez mes précédents articles sur le leadership et la gestion des ressources humaines

Abonnez-vous au blogue Leader Authentique et Efficace, pour être informé et recevoir les nouveaux articles dès leur publication.

©2016, Objectif Coaching

6 réflexions au sujet de « Soyez plus qu’un leader… Soyez un bon coach »

  1. Très pertinent Mario! Effectivement, leader et coach sont des attributs indissociables à l’atteinte de résultats durables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 3 =