Le lourd fardeau de la gestion du personnel

leaderauthentique.com_coaching professionnel_fardeau_GRH_tableau2

Lorsque j’interviens en entreprise, c’est rarement parce que ça va bien. J’arrive souvent à un moment où le climat est très tendu, les hostilités sont lancées, les comportements inadéquats, ou les manquements sont fréquents et, parfois même, le patron a songé à tout lâcher. Le nez collé sur les problèmes et biaisé par les émotions, il n’arrive pas à voir de solutions. Cela me rappelle un entrepreneur dont les affaires marchaient relativement bien, mais qui trouvait de plus en plus difficile son quotidien au travail. Sa conjointe m’a appelé et nous avons convenu d’une rencontre pour bien comprendre et évaluer leurs besoins. Assez rapidement, j’ai ressenti leur désarroi et cerné à quel point ils trouvaient difficile de porter le lourd fardeau de la gestion du personnel.

L’entrepreneuriat

De plus en plus on encourage les gens à développer leur fibre entrepreneuriale. Des incitatifs de tous genres sont mis en place, afin de les aider à concrétiser leur projet d’affaires : subvention, anges financiers, mentorat, etc. Nous n’avons qu’à penser à la popularité croissante des émissions du type « Les dragons » ou des nombreuses initiatives qui visent à financer les « start-up », ces entreprises en démarrage et à fort potentiel. Et ça marche ! Certains se lancent dans l’aventure avec courage et détermination. Jusqu’au jour où… c’est moins le fun !

Avec l’enthousiasme du début et le tourbillon intense du démarrage, ils carburent à l’adrénaline. Ils ressentent l’extase, l’équipe grossit et la rentabilité est au rendez-vous. Tout est parfait ! L’avenir est prometteur. Tout le monde est heureux et tout va pour le mieux. Mais voilà, l’engouement du début finit par s’estomper. Les membres de l’équipe sont de plus en plus à l’aise ensemble. Puis, tranquillement, ils découvrent chez leurs collaborateurs des facettes de leur personnalité qui leur étaient jusque-là encore inconnues. La lune de miel est terminée !

Les tensions s’installent. L’entrepreneur du début doit maintenant jouer son rôle de « boss » et faire face à la musique. Il doit gérer les conflits et leurs conséquences. Un employé qui arrive souvent en retard, un autre qui n’est pas à la hauteur des attentes, des erreurs causées par un manque de communication, etc. C’est là que notre entrepreneur découvre à quel point il peut être difficile de gérer du personnel. D’ailleurs, il ne pensait pas à cela lorsqu’il s’est lancé en affaires.

La prise de conscience

C’est ce qui est arrivé à mon client et à sa conjointe. Ils vivaient beaucoup d’insatisfactions face au rendement de l’un, aux retards de l’autre et aux nombreuses demandes de tout un chacun. Plus ça allait, plus ils avaient de la difficulté à décrocher du travail. Les problèmes perturbaient leur temps en famille… et leurs nuits de sommeil. Ça ne pouvait plus durer. Mon client songeait même à tout lâcher et à reprendre son train-train quotidien comme à l’époque où il a démarré ses activités dans son sous-sol. C’était pas mal moins compliqué !

Suite à notre première rencontre, ils avaient déjà pris conscience qu’ils étaient en grande partie responsables de la situation qu’ils vivaient. En effet, ils n’avaient jamais clairement formulé leurs attentes, les rôles de chacun des patrons n’étaient pas très clairs pour les employés, ils manquaient parfois de rigueur et de cohérence lorsqu’ils intervenaient auprès d’un employé, ils ne comprenaient pas bien et ne jouaient pas leur rôle de leaders, etc. De quoi causer bien des problèmes. Pourtant, ils avaient une belle entreprise avec un fort potentiel de croissance. Cependant, ils en étaient rendus à un point où gérer le quotidien avait pris le dessus sur le développement des affaires. Ce qui n’avait rien de stimulant, alors la seule solution envisagée était la possibilité de tout arrêter.

La prise en charge de leur leadership

Heureusement, malgré leur perception apocalyptique de la situation, ils étaient ouverts, ils acceptaient leurs responsabilités et ils étaient prêts à changer. Dans un premier temps, nous avons convenu de faire une enquête diagnostic du climat de travail et d’évaluer leurs compétences de leader. Par la suite, nous avons commencé à travailler à différents niveaux. Un coaching individuel personnalisé pour consolider leur leadership et diverses interventions pour améliorer l’organisation du travail (organigramme, descriptions de postes, manuel de l’employé, etc.) Ainsi, nous avons mis en place une structure favorable à un leadership efficace et cohérent qui satisfaisait l’ensemble de l’équipe. Conséquemment, un climat de travail plus harmonieux et… Un investissement de plus de 250 000 $ pour agrandir les installations en vue de grossir les rangs de l’équipe et d’accroitre la clientèle.

Pas si mal pour quelqu’un qui songeait à tout lâcher ! C’est donc dire que même lorsqu’on ne voit plus d’autres issues possibles, il existe des solutions, souvent simples, qui peuvent faire toute la différence. Ainsi, le lourd fardeau de la gestion du personnel paraît beaucoup plus léger.

Les étapes importantes pour changer

  1. Rappelez-vous, lorsque vous êtes impliqué émotionnellement dans une situation, c’est difficile d’avoir un regard objectif sur celle-ci et de trouver des solutions adéquates.
  2. Parlez-en à une personne impartiale qui sera capable de vous dire la vérité (un ami, un mentor, un conseiller du CLD, un consultant, etc.)
  3. Si la situation actuelle n’est plus tolérable, vous devez accepter de changer. D’abord vous, puis ce qui ne fonctionne pas.
  4. Ne tardez pas à faire des changements; si la situation n’est plus acceptable pour vous, c’est probablement la même chose pour vos collaborateurs.
  5. C’est mieux de commencer par un petit changement concret qui aura un impact positif immédiat chez vos employés que d’exprimer votre intention d’entreprendre un changement majeur qui aboutira peut-être dans quelques mois. Ainsi, vos collaborateurs verront que le changement est possible.
  6. Ayez une vision claire de votre entreprise au terme de votre démarche de changement. Qu’est-ce qui sera différent et quels seront les bénéfices pour votre équipe?
  7. Impliquez vos collaborateurs dès le début de votre réflexion. Ainsi, l’élaboration des plans et la mise en œuvre des changements en seront facilitées.
  8. Prenez le temps d’expliquer, d’écouter les préoccupations et de répondre aux questions.
  9. Communiquez souvent au sujet des projets en cours et de leur progression.
  10. N’oubliez pas d’encourager, de remercier, de souligner les bons coups et de festoyer lors d’étapes importantes.

Restez positif ! Vos collaborateurs vous observent et vous êtes leur modèle. Comme dit le proverbe : « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! »

Mario

Qu’en pensez-vous? Laissez-moi vos commentaires au bas de cet article.

Cet article vous a plu? Partagez-le en utilisant le média de votre choix (voir la liste ci-dessous). Ainsi, vous contribuez à multiplier le nombre d’entreprises où il fait bon travailler. Merci!

Abonnez-vous au blogue Leader Authentique et Efficace pour être informé et recevoir les nouveaux articles dès leur publication. Pour vous abonner, cochez la case dans la section commentaire.

©2013, Objectif Coaching

 

2 réflexions au sujet de « Le lourd fardeau de la gestion du personnel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 16 =