Qui dirige vraiment votre équipe?

Qui dirige vraiment votre équipe?

Pour un leader, diriger signifie montrer la direction, guider sur la bonne voie et donner un but. C’est tenir le gouvernail. C’est orienter et, si nécessaire, ramener dans le droit chemin. Diriger c’est être attentif à ce qui se passe autour de soi, mais surtout c’est être actif et manœuvrer habilement pour garder le cap. Avec le temps et l’expérience, diriger c’est être proactif. C’est-à-dire être habile à lire son environnement et être capable de réagir dès qu’une dérive est ressentie.

Or, je rencontre régulièrement des leaders qui se plaignent de la mauvaise conduite de leurs employés; ils ne respectent pas les attentes et ne fournissent pas toujours les efforts souhaités. C’est donc avec raison que ces leaders sont déçus. Cependant, j’ai également constaté qu’il règne souvent beaucoup de confusion au sein de ces équipes et de ces entreprises.

La mauvaise conduite des employés, le symptôme d’un manque de direction

Pour manœuvrer efficacement en entreprise, les employés ont besoin d’être dirigés. Ils ont besoin :

  1. d’une destination claire (vision et objectifs);
  2. d’un itinéraire efficace (organigramme, structure et liens hiérarchiques);
  3. de paramètres précis (rôles, attentes, contraintes, ressources, délais, etc.);
  4. de guides (leader, processus, politiques, etc.);
  5. de carburant (encouragements, reconnaissance et récompenses).

Combien de leaders s’assurent que tout cela soit effectivement en place pour garantir un voyage agréable aux membres de leur équipe? Malheureusement, encore trop de leaders partent à l’aventure sans préparation. De ce fait, le chemin emprunté est parsemé d’embûches, les gens deviennent irritables, et les souvenirs qui en découlent sont ceux d’un voyage infernal.

Le courage de diriger

Récemment, je réalisais que j’utilisais souvent le mot « courage » lorsque je discutais de situations en entreprise. Sans compter que depuis plus de 10 ans, ce mot revient sans cesse lorsque je demande aux gens en formation de nommer les qualités essentielles d’un bon leader. Pour être un leader authentique et efficace, il faut donc avoir le courage de diriger.

La réalité est tout autre. Certains leaders sont très inconfortables dans leur rôle. Alors sans s’en rendre compte, question de ne pas faire de mécontents, ils donnent peu de consignes, n’ont pas d’attentes claires et, plutôt que de rajuster une situation lorsque nécessaire, ils adoptent une attitude de laisser-faire. Conséquemment, ce sont les employés qui dirigent, et les leaders sont mécontents.

Le cercle vertueux d’une direction assumée

Contrairement à ce que peuvent penser ces leaders insatisfaits de ce qu’ils créent eux-mêmes, les gens ont besoin d’un cadre dans lequel ils peuvent évoluer en toute sécurité. Avoir une vision, des objectifs, une structure, des paramètres et des guides clairs est donc essentiel et rassurant. Pourquoi donc vous priver, ainsi que vos employés, de vivre un voyage pour lequel tout sera planifié et au cours duquel vous serez mieux outillés pour affronter les imprévus?

Bien entendu, comme toute chose, bien se préparer demande du temps, des efforts et implique parfois des dépenses liées aux services d’un professionnel pour vous accompagner. Toutefois, tout cela sera largement compensé par les bénéfices que vous en tirerez à moyen et à long terme.

N’attendez plus, il est grand temps de planifier votre voyage « organisé »!

Mario

Qu’en pensez-vous? Laissez-moi vos commentaires au bas de cet article.

Cet article vous a plu? Partagez-le en utilisant le média de votre choix (voir la liste ci-dessous). Merci!

Abonnez-vous au blogue Leader Authentique et Efficace pour être informé et recevoir les nouveaux articles dès leur publication. Pour vous abonner, cochez la case dans la section commentaire.

©2013, Objectif Coaching

6 réflexions au sujet de « Qui dirige vraiment votre équipe? »

  1. « Diriger une équipe » est un oxymore. Une équipe on la guide, ce qu’on peut diriger, c’est un groupe.

    Ce qui ne se prétend pas une critique de votre article, mais du mot utilisé.

    La question suivante serait : « vaut-il mieux travailler en dirigeant un groupe ou guider une équipe de travail ? »

    Mais ça, c’est une autre et plus longue histoire.

    • Bonjour Michel,
      Évidemment, je suis plus favorable à l’utilisation du mot guider que diriger une équipe. Quoique ce dernier soit très acceptable. Toutefois, pour la rédaction de mon article, j’ai volontairement choisi le mot « diriger » qui est largement utilisé dans le monde de la gestion. Je voulais surtout mettre l’accent sur la direction que doit donner le leader, à défaut de quoi certains membres de l’équipe en viennent à « diriger » à sa place.
      Cordialement

    • Sur le plan sémantique diriger et guider ont un sens commun. Ils sont synonymes. Sur le plan de la gestion, diriger est plus usuel. Il a même la qualité d’avoir un impact sur le lecteur. C’est donc pour cela que je l’utilise. Cela dit, je crois qu’il est plus important de comprendre le message véhiculé dans l’article, plutôt que d’en faire un débat linguistique.
      Cordialement

  2. Je crois qu’il existe plus qu’un écart linguistique dans l’utilisation des mots. Je crois que plusieurs personnes ayant un poste de superviseur se cachent un peu derrière le mot guider pour ne pas avoir à diriger. Un guide suggère un parcourt un dirigeant indique le chemin à suivre. Un guide laisse plus de latitude est essai de convaincre. Un dirigeant pour être suivi impose le chemin, voilà toute la nuance. Je crois que le mot utiliser « dirige est le plus juste ». Un vrai leader réussit à diriger son équipe par le respect que son équipe éprouve pour lui. Lorsque quelqu’un est crédible et inspire confiance, on accepte la direction. À trop vouloir laisser des choix on ne va nul par ou le chemin pour y parvenir et long. Oui, en tant que dirigeant d’entreprise ou d’équipe il faut écouter son équipe, mais le rôle premier d’un dirigeant est de trancher et d’effectuer des choix.

    Je vous cite:
    Contrairement à ce que peuvent penser ces leaders insatisfaits de ce qu’ils créent eux-mêmes, les gens ont besoin d’un cadre dans lequel ils peuvent évoluer en toute sécurité.

    Une équipe de travail a besoin d’avoir confiance pour se sentir en sécurité, c’est rassurant suivre quelqu’un qui semble savoir où il va.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 8 =