Être organisé augmente la satisfaction de soi

satisfaction de soi

Êtes-vous de ces personnes qui, à la fin de leur journée, ont souvent un sentiment d’insatisfaction? Dans le cadre de mon travail à titre de consultant et de coach, il m’arrive de rencontrer des leaders qui, au fil du temps, doutent de leurs compétences et ne ressentent plus de satisfaction de soi. Laissez-moi vous raconter l’histoire de Jean et de Marie (noms fictifs) qui travaillaient pour le même organisme et qui se remettaient régulièrement en question.

Choisir d’être un leader – D’abord un choix éclairé

Choisir d'être un leader

Lorsque l’on réalise, après bien des maux, que le leader en place n’est pas adéquat, il est facile de blâmer l’entreprise pour ce choix. Mais qu’en est-il des personnes qui acceptent le poste? Certaines l’acceptent sans même en connaître les réelles implications, et ce, simplement pour améliorer leur lustre (titre, pouvoir, etc.) et leur sort (salaire, conditions, fonds de pension, etc.). D’autres le font en croyant sincèrement avoir ce qu’il faut pour jouer ce rôle de façon efficace, alors que ce n’est pas le cas. Nonobstant le fait que l’entreprise doit s’assurer de mettre en place un processus de sélection rigoureux, comme mentionné dans l’article précédent Choisir un leader-Les prémices d’une démarche gagnante (2/2), le leader en poste est aussi responsable de son choix. De ce fait, je propose une démarche réflexive à ceux et celles qui aspirent à jouer ce rôle fondamental dans la dynamique d’une équipe.

Choisir un leader – Prémices d’une démarche gagnante (2/2)

Choisir un leader - Prémices d'une démarche gagnante

Tel qu’annoncé dans l’article précédent, je vous présente maintenant des pistes de réflexion permettant de CHOISIR, à un poste d’encadrement, le leader ayant les meilleures chances de réussite.

Bien CHOISIR – La responsabilité de l’entreprise

Avant de pourvoir ce type de poste et de chercher le candidat ayant un profil apparenté aux qualités du leader de proximité, telles que présentées dans l’article précédent, voici une série de questions que vous devez vous poser :

  • Est-ce que la description du poste est à jour?
  • Est-ce que nos attentes à l’égard de ce poste sont claires?

Vous choisiriez-vous comme patron?

Vous choisiriez-vous comme patron?

Votre patron idéal

Pensez au meilleur patron que vous avez eu. Qu’est-ce qui faisait de lui, la crème de la crème? Quelles étaient les caractéristiques qui le rendaient si différent des autres? C’était peut-être la clarté de sa vision et de ses propos, la confiance qu’il inspirait et qu’il vous accordait, sa rigueur et sa cohérence, son écoute, son soutien, l’intérêt qu’il vous manifestait, etc. Voilà quelques traits distinctifs qui me sont mentionnés, lorsque je pose cette question aux gens en formation.

Devenez le meilleur patron de vos employés

Si vous deviez vous choisir comme patron, qu’est ce que vous devriez changer pour devenir votre meilleur patron?

Un patron-autocrate peut-il changer?

Nous savons tous qu’un patron-autocrate peut être très nuisible à son entreprise. Une fois identifié, est-il possible de l’aider à modifier son comportement?

un-patron-autocrate-peut-il-changer

L’histoire vraie de Robert.

Âgé de 62 ans, Robert est à moins de 3 ans de la retraite. Reconnu dans son milieu comme quelqu’un d’extrêmement expérimenté, son supérieur doit voir au transfert de ses compétences avant qu’il  ne quitte l’entreprise. Il doit préparer la relève. Or, Robert est un patron très critique, peu ouvert aux idées des autres et incapable d’une réelle écoute. D’un tempérament plutôt explosif, ses vendeurs ne sont pas très chaud à l’idée d’aller le rencontrer. Lorsque le patron te fait sentir incompétent ou ridicule de poser des questions, il est préférable de t’organiser seul.