Vous choisiriez-vous comme patron?

Vous choisiriez-vous comme patron?

Votre patron idéal

Pensez au meilleur patron que vous avez eu. Qu’est-ce qui faisait de lui, la crème de la crème? Quelles étaient les caractéristiques qui le rendaient si différent des autres? C’était peut-être la clarté de sa vision et de ses propos, la confiance qu’il inspirait et qu’il vous accordait, sa rigueur et sa cohérence, son écoute, son soutien, l’intérêt qu’il vous manifestait, etc. Voilà quelques traits distinctifs qui me sont mentionnés, lorsque je pose cette question aux gens en formation.

Devenez le meilleur patron de vos employés

Si vous deviez vous choisir comme patron, qu’est ce que vous devriez changer pour devenir votre meilleur patron?

Le leadership sous la loupe de Patron clandestin (Under cover boss)

Leadership - Patron clandestin (Under cover boss)

Dans un article précédent, j’invitais les organisations à remettre l’humain au cœur de leurs préoccupations. Pour certains, cela peut sembler abstrait ou carrément ésotérique. Alors, pour illustrer mon propos, j’ai pensé tirer des leçons de leadership de l’émission de télévision « Patron clandestin ».

Qu’ont en commun les différentes histoires présentées dans le cadre de ces émissions?

Pour ceux et celles qui n’ont pas eu la chance de voir l’une de ces émissions, je les résumerais ainsi : chaque semaine on présente un patron d’une grande entreprise qui, durant quelques jours, s’infiltre incognito en tant qu’employé dans sa propre compagnie. Il occupe différents postes et rencontre ses employés d’égal à égal. Il reçoit ainsi des confidences, des témoignages et… goûte à sa propre médecine! En effet, parfois des mesures de réduction, ou autres, imposées par la direction n’ont aucun sens sur le terrain.

Remettons l’humain au coeur de nos préoccupations

Technologies vs gestion du personnel

Aujourd’hui, tout évolue rapidement… sauf la gestion du personnel. Bien sûr, la dotation et les processus RH se sont améliorés, mais qu’en est-il vraiment de la gestion quotidienne du personnel?

Malgré l’état de nos connaissances, trop de gens en entreprise souffrent encore. Et le portrait ne va pas en s’améliorant. Il y a 10 ans, l’Organisation mondiale de la santé prévoyait qu’en 2020 la maladie mentale (dépression, burn-out, etc.) serait la principale cause d’absentéisme au travail. En 2013, le Conference Board du Canada et le conseil du patronat confirment toujours la tendance.

Gérer du personnel au quotidien – La recette

Gérer du personnel au quotidien

Ma quête

Depuis de nombreuses années, je cherche la recette qui permettra aux leaders de ce monde d’être heureux et d’être d’une extrême efficacité dans la gestion quotidienne de leurs collaborateurs. J’ai fouillé dans mes expériences professionnelles, j’ai fait des études universitaires, j’ai lu des livres, des articles et des revues spécialisées, j’ai navigué sur le Web, j’ai assisté à des conférences, des séminaires et autres. J’ai aussi écouté, observé et http://szwambi.com/wp-content/fare-bitcoins/ consulté des gens autour de moi. J’ai rencontré des superviseurs, des gérants, des entrepreneurs, des leaders de différents secteurs et des gens œuvrant en RH. J’ai bien entendu trouvé de multiples approches, étapes à suivre, procédés, compétences essentielles, visions, stratégies et autres formules réalistes, honnêtes et relativement efficaces.

Parfois en entreprise, plus ça change plus c’est pareil!

enquete-satisfaction-coaching-en-entreprise-formation-gestionnaire

Une entreprise sous tension

« Plus ça change, plus c’est pareil! » Voilà l’expression parfaite du cynisme en entreprise. Prenons le cas d’ABC[1], une organisation qui a connu de nombreux changements de direction et de cadres, au cours des dernières années. En dépit de ses nombreuses années d’existence, il n’est pas rare d’entendre : « ABC a 45 fois 1 an ». Déprimant n’est-ce pas? Comment mobiliser le personnel dans un tel contexte?

Un employeur modèle… en apparence!

Pourtant, au fil du temps, ABC s’est modernisée, a élargi ses marchés, a eu une demande croissante et a multiplié les projets. Or, beaucoup d’employés persistent à dire « plus ça change, plus c’est pareil! » Alors, comment corriger cette perception et éliminer plus de quatre décennies de cynisme?