Un leader, ça marque!

Un leader, ça marque!

Récemment, une bonne connaissance à moi a été rencontrée par son patron, dans le but de recadrer un comportement jugé inadéquat. C’est exactement ce à quoi je m’attends d’un leader responsable. Parce que trop de leaders n’ont pas le courage nécessaire pour gérer les situations difficiles. Cependant, le patron en question ne s’est pas préoccupé de l’impact de son intervention. Rappelez-vous, un leader, ça marque!

La rencontre

D’abord, il est important de préciser que, selon cette employée, son patron l’estime beaucoup et leurs échanges sont habituellement très cordiaux. De plus, elle reconnait les compétences de son leader et apprécie son mode de gestion.

La reconnaissance démystifiée

La reconnaissance démystifiée

Tout le monde en parle, mais encore trop peu la pratique. Au fil de mes interventions auprès de leaders, je réalise à quel point la reconnaissance reste un mystère pour plusieurs. Ils savent que c’est important. Cependant, pour certains, peu importe ce que tu fais au travail, ça fait partie de ta « job ». La reconnaissance vient donc avec le chèque de paye. Alors, qu’est-ce qu’on peut faire de plus? Pourtant, la reconnaissance joue un rôle majeur dans la satisfaction au travail et la mobilisation du personnel. Pour cette raison, je vais tenter de la démystifier en répondant aux nombreux : pourquoi? Comment? Et quand? Que j’entends de façon régulière.

Comment démobiliser son personnel de façon efficace?

Comment démobiliser son personnel de façon efficace

Il faut reconnaître à chaque leader les forces et les talents qui le distinguent. Or, certains leaders excellent dans le domaine de la démobilisation de leurs collaborateurs. Comment y arrivent-ils?

Une promesse est une dette!

Il est bon pour un leader de se souvenir de cet adage pourtant simple, mais si souvent oublié.

Comme une dette, la promesse est un dû. De ce fait, le défaut de respecter son engagement entraîne des pénalités. Évidemment, un premier retard justifié peut être pardonné, si je suis habituellement bon payeur (crédible) aux yeux du prêteur. Toutefois, des manquements répétés entraîneront la rupture du lien de confiance, pourront conduire à la fin du contrat (démobilisation, inconduite, démission, etc.) ou à des mesures de compensation (grief, revendication, poursuite, etc.). En clair, le leader aura lui-même créé un contexte peu favorable à l’atteinte de ses objectifs.

Mobilisation et performance par le Flow

Mobilisation et performance par le Flow« La suprême récompense du travail n’est pas ce qu’il vous permet de gagner, mais ce qu’il vous permet de devenir. » John Ruskin

Partant du principe qu’une personne heureuse a plus de chance d’être mobilisée et de donner un rendement optimal (le Flow)[1], il est juste de penser qu’un ensemble de travailleurs heureux est mieux disposé à former une équipe performante. Cela dit, voici ce qu’un leader doit faire pour mettre en place un environnement favorable au Flow.

Les 8 conditions et caractéristiques à la base du FLOW

1. Objectifs clairs

  • avoir une bonne connaissance de son entreprise et de ses mécanismes;

La performance par la mobilisation

 leaderauthentique.com_coaching_professionnel_mobilisation

Le 18 juin dernier, j’assistais à une conférence dont le thème était La culture comme avantage compétitif. Le conférencier Benoit Hardy-Vallée, consultant exécutif chez IBM Kenexa disait, entre autres choses, que la performance passe d’abord par la mobilisation.

Mais comment savoir si vos employés sont mobilisés? Prenez le temps de valider les 4 conditions suivantes auprès de vos employés.

Les 4 conditions de la mobilisation du personnel

  1. Satisfaction : Je suis dans l’ensemble extrêmement satisfait(e) de mon entreprise en tant que lieu de travail. Oui __  Non __
  2. Volonté de promouvoir : Je recommanderais mon entreprise comme un excellent environnement de travail. Oui __  Non __