Les conséquences d’une mauvaise communication

Une mauvaise communicationQue ce soit lors d’une enquête-diagnostic pour déterminer les causes réelles d’un climat de travail tendu ou durant un accompagnement en coaching individuel, je rencontre régulièrement des leaders aux prises avec les conséquences d’une mauvaise communication. Robert, dont je raconte la petite histoire dans l’article « Un patron-autocrate peut-il changer? » était l’un de ceux-là.

Plus récemment, un leader me parlait de ses difficultés avec un employé.

Le leader : « Depuis un certain temps, je constate qu’il se traîne les pieds et qu’il ne prend aucune initiative. Pourtant, ça fait 2 ans qu’il fait la job. Même qu’il nuit à son collègue parce qu’il passe son temps à lui demander ce qu’il doit faire ou à attendre de nouvelles consignes. »

Parfois en entreprise, plus ça change plus c’est pareil!

enquete-satisfaction-coaching-en-entreprise-formation-gestionnaire

Une entreprise sous tension

« Plus ça change, plus c’est pareil! » Voilà l’expression parfaite du cynisme en entreprise. Prenons le cas d’ABC[1], une organisation qui a connu de nombreux changements de direction et de cadres, au cours des dernières années. En dépit de ses nombreuses années d’existence, il n’est pas rare d’entendre : « ABC a 45 fois 1 an ». Déprimant n’est-ce pas? Comment mobiliser le personnel dans un tel contexte?

Un employeur modèle… en apparence!

Pourtant, au fil du temps, ABC s’est modernisée, a élargi ses marchés, a eu une demande croissante et a multiplié les projets. Or, beaucoup d’employés persistent à dire « plus ça change, plus c’est pareil! » Alors, comment corriger cette perception et éliminer plus de quatre décennies de cynisme?

Un patron-autocrate peut-il changer?

Nous savons tous qu’un patron-autocrate peut être très nuisible à son entreprise. Une fois identifié, est-il possible de l’aider à modifier son comportement?

un-patron-autocrate-peut-il-changer

L’histoire vraie de Robert.

Âgé de 62 ans, Robert est à moins de 3 ans de la retraite. Reconnu dans son milieu comme quelqu’un d’extrêmement expérimenté, son supérieur doit voir au transfert de ses compétences avant qu’il  ne quitte l’entreprise. Il doit préparer la relève. Or, Robert est un patron très critique, peu ouvert aux idées des autres et incapable d’une réelle écoute. D’un tempérament plutôt explosif, ses vendeurs ne sont pas très chaud à l’idée d’aller le rencontrer. Lorsque le patron te fait sentir incompétent ou ridicule de poser des questions, il est préférable de t’organiser seul.

Lancement du blogue Leader Authentique et Efficace

Blogue Leader authentique et efficace

Ça faisait longtemps que j’attendais ce moment. Je suis donc heureux de vous présenter le blogue Leader Authentique et Efficace. Authentique, parce qu’il se connaît, qu’il est attentif à ses collaborateurs et qu’il est conscient de son impact sur eux, ainsi que sur la dynamique de son équipe. Efficace, parce qu’il a une démarche structurée et qu’il atteint ses objectifs.

Ce blogue est évidemment le fruit d’une démarche personnelle et d’un développement professionnel continu. Je m’explique. Il y a près de 10 ans, quelques mois après avoir quitté un poste de cadre que j’occupais depuis plusieurs années, j’apprenais que l’une de mes meilleures collaboratrices de l’époque quittait l’entreprise à son tour, et ce, après une succession de départs en maladie et de retour au travail.